Sélectionner une page

Un petit rappel pour commencer : toute opération d’email marketing (emailing, newsletter, ….) nécessite une base d’adresse opt-in où en tous cas, elles doivent correspondre à des personnes voulant réellement recevoir des infos de votre part.

Cette position n’est pas uniquement liée à des contraintes légales (opt-in, désabonnement facile, …). C’est d’abord la première condition à respecter pour monter des opération avec succès. C’est du bon sens mais on y reviendra.

Je ne suis pas sur que le mailing que j’ai reçu ce matin se veuille aussi vertueux. Le principe général quand vous récupérez une base d’adresse potentiellement intéressante, mais sans avoir l’optin, est de demander l’autorisation. Pour cela vous envoyez un mail sympa, depuis une adresse autre que celle dont vous choyez l’e-reputation. Dans ce mail, vous offrez un petit cadeau (code promo), une super affaire extra exclusive rien que pour toi le destinataire ultra vip terriblement chanceux qu’on ai trouvé ton adresse (un vieux destockage a -20%). Bref peu importe le prétexte, mais pour béneficier de l’offre le destinataire devra accepter de recevoir des emails de la marque. Sinon ca permet de faire à minima le ménage dans la base en voyant ceux qui réagissent ou non à la sollicitation.

Un bel exemple de gentille tromperie.

Un bel exemple de gentille tromperie.

C’est ce qu’a fait Habitat avec son mailing du jour mais en plus en jouant sur la naïveté ou la rapidité avec laquelle l’internaute moyen lit ces mails. Je vous laisse admirer la mise en page du mailing (trompeur à souhait)

Le contexte : une marque reconnue (Habitat) envoie un mail.

Le contenu : Une offre exceptionnelle 50% de réduction

La raison : l’ouverture des ventes privées commencent maintenant

Le bouton d’action : « J’en profite »

Réaction de l’internaute : Super, je suis invité aux ventes privées d’Habitat? Et puis 50%il faut que je fasse vite pour en profiter car, ça a déjà commencé.

Dans la vraie vie, l’expéditeur est Habitat par PFL – un pseudo pour un presta marketing qui a collecté des adresses mails dans des jeux concours ou sites de code promo.

Au dessus du bouton d’action, en fine police de caractère, votre adresse email.

En dessous du bouton d’action, en petit caractères, l’accord d’engagement à recevoir mailing, promo, etc… »

Une fois cliqué vous tombez sur la page Habitat. Dans votre dos, vous recevez un mail de confirmation d’inscription à la lettre d’info d’Habitat.

Conclusion, la majorité de ceux qui ont cliqué sur l’offre se sont abonné de manière parfaitement légale et optin à une lettre d’info sans le vouloir. La plupart d’entre eux ne se désabonneront pas immédiatement. En partant d’une base louée à un prestataire Habitat se rend propriétaire d’une base optin propre.

Techniquement c’est très bien fait. Il reste à savoir si ce genre de procédé un peu douteux provoque un réel engagement entre la marque et ces nouveaux abonnés.